Paris, le 16 avril 2021 – [ Communiqué de presse] Le secteur de l’emballage plastique rigide et souple, représenté par Elipso, alerte sur la crise brutale, intense et sans commune mesure avec les précédentes dont celle de 2015. Cette situation subie semble pour le moment sans véritable issue, dans un contexte pour le moins particulièrement difficile pour l’ensemble des entreprises.

Entre allongements des délais de livraison, ruptures d’approvisionnement et hausses majeures des prix, les entreprises, à la peine, appellent à une solidarité entre tous les acteurs de la chaîne de valeur, des fournisseurs à la distribution afin de limiter l’impact de la crise.

Face à ces difficultés croissantes, et pour avoir une vision au plus juste de la situation, Elipso a réalisé une enquête flash* auprès de ses adhérents. Les premiers résultats montrent une situation déjà critique s’aggravant encore davantage.

Christian Théry, nouveau Président d’Elipso depuis avril 2021, regrette que « cette situation conjoncturelle s’autoalimente par le manque de visibilité. Nous appelons les producteurs de résines à améliorer leur communication sur leurs disponibilités et le calendrier de sortie des cas de forces majeures ».

96% des sondés déclarent être impactés par des cas de forces majeures soit la quasi-totalité des entreprises du secteur de l’emballage plastique. Dans un précédent communiqué, Elipso alertait déjà sur les difficultés rencontrées par les entreprises concernant les matières premières, la situation n’a fait que s’empirer.

Les résultats montrent que près de 60% des entreprises redoutent que la situation s’aggrave encore dans les semaines à venir, et 87 % peinent à envisager une amélioration avant la fin du second semestre.

L’impact pour les entreprises de l’emballage plastique porte aussi bien sur le prix (86% concernés par des hausses de tarifs), que sur les délais de livraison (71% concernés) et la disponibilité (69% de ruptures de livraisons). Si elle touche désormais toutes les résines plastiques (PP, PEHD, PEPB…**), cette crise des matières premières s’inscrit dans un contexte global commun à tous les matériaux (papier-carton, bois, métaux…***).

Fort de ces constats et tant qu’il n’y aura pas de visibilité sur une sortie de crise, Elipso appelle la distribution à faire preuve de compréhension sur les tensions que connait la filière emballages plastiques et les inévitables répercussions sur les prix. Christian Théry conclut « Nous sommes pris en étau, jusqu’à quand ? Toutes nos entreprises sont très fortement impactées. Il y aura un gros chantier à mener pour rétablir la confiance entre les différents acteurs de la filière. Il est temps que notre horizon s’éclaircisse ».

 

Suivez l’actualité sur Twitter @elipsoemballage
[Tous les communiqués de presse]

*    Enquête réalisée du 9 au 12 avril 2021
**   PET, PEHD, PEBD, PP, PS/PSE…
*** «Industrie : une pénurie de matières premières pèse sur les usines» (France Info)